NAJE

 

Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir (NAJE)

logo NAJE haute definition - copie

NAJE se définit comme une compagnie théâtrale professionnelle pour la transformation sociale et politique. Son outil est le Théâtre de l’Opprimé.

Créée sous forme associative en 1997, elle intervient sur tout le territoire et parfois à l’étranger. Elle est composée d’une équipe de professionnel.le.s : 9 comédien.ne.s, 1 musicienne, 1 créateur lumières, 1 chargée de communication et de l’administration.

Ses activités :

  • Création de spectacles de théâtre-forum à la demande d’institutions et d’associations.
  • Représentations des 30 spectacles de son répertoire.
  • Directions d’ateliers ou d’opérations culturelles et sociales, notamment avec des publics vivant avec les minima sociaux.
  • Mise en place d’un grand chantier par an avec une cinquantaine de citoyen.ne.s de tous milieux pour créer un grand spectacle de théâtre-forum sur une question de société.
  • Participation à des processus de concertation mettant en travail des professionnel.le.s, des citoyen.ne.s, des élu.e.s, des spécialistes…
  • Formations pour des acteurs sociaux professionnels, notamment analyse des pratiques.
  • Stages de formation au théâtre-forum, au théâtre-images, aux techniques introspectives du Théâtre de l’Opprimé.

Ses principales thémathiques :
Les problématiques des femmes, les discriminations, la politique, la démocratie, la citoyenneté, le travail, le chômage, l’écologie, les médias, les sans-papiers et les conditions de vie des migrants, l’homophobie, l’hôpital, l’école, la famille, la place et les problématiques des jeunes, la gestion de la dépendance, le logement, les alternatives de vie, les violences, notre  système bancaire, notre système de santé, nos services publics…

Contact :

NAJE, 6 rue Camille Pelletan, 92290 Chatenay-Malabry
Tel : 01 46 74 51 69

Mail : compagnienaje92@gmail.com

Site : www.compagnie-naje.fr

Facebook : www.facebook.com/NAJE.France

Twitter : www.twitter.com/CieNaje

« La Culture, c’est ce qui fait lien entre les hommes, le Politique, c’est le contrat qui les lie… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *